CALIPSO

Mieux comprendre les nuages à l’aide d’un mini-satellite

Orbitant à 705 km au-dessus de nos têtes, le mini-satellite CALIPSO (Cloud Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observations) a analysé les nuages et les aérosols de 2006 à 2023. Des mesures destinées à mieux comprendre le rôle des nuages et des aérosols sur le climat.

Vue d’artiste du satellite CALIPSO
Vue d’artiste du satellite CALIPSO © CNES/ill./CARRIL Pierre, 2004

Informations essentielles

MissionÉtude de l’influence des couches nuageuses et des aérosols sur le climat terrestre
Domaine CNESObservation
Date de débutLancement le 18 avril 2006
PartenairesNASA
LieuEn orbite quasi-héliosynchrone, à 705 km d’altitude au lancement
DuréeInitialement prévue pour durer jusqu’à fin 2011, la mission a été prolongée jusqu'en 2023
Statut du projetTerminé

Chiffres clés

  • 3 instruments à bord
  • 1 m diamètre du miroir du télescope du lidar
  • 635 kg masse du satellite
  • 5 prolongations de mission

 

Dates clés

  • 27 septembre 2023 : Revue de dé-commissioning marquant la fin de la mission
  • 2020 : Dernière prolongation de la mission de 3 ans
  • Mai 2017 : Nouvelle prolongation de la mission de 3 ans
  • 26 juin 2015 : Nouvelle prolongation de la mission de 2 ans
  • 19 novembre 2013 : Nouvelle prolongation de la mission de 2 ans
  • 26 septembre 2011 : Extension de la mission de 2 ans par la NASA
  • Juin 2006 : Première lumière des instruments
  • 18 avril 2006 : Lancement du satellite CALIPSO par Delta II à Vandenberg (USA)
  • 26 mars 2004 : Début des tests sur la charge utile
  • 12 février 2004 : Réception de la charge utile à Cannes
  • 2001 : Début du développement du Satellite
  • 1998 : Démarrage du projet

 

Le projet en bref

Localiser les couches nuageuses et les aérosols, mesurer leur altitude et révéler leurs propriétés optiques, telle était l’activité quotidienne du mini-satellite CALIPSO (un mini-satellite est un engin de 500 kg environ).

Objectif ? Mieux comprendre comment les nuages et les aérosols agissent sur le climat. Une influence dont les climatologues savent depuis longtemps qu’elle est décisive, mais dont ils peinent encore à en comprendre précisément les mécanismes.

Pour s’acquitter de sa mission, le satellite CALIPSO disposait d’un LIDAR équipé d'un télescope (un LIDAR est un dispositif qui permet de localiser et d’étudier des objets à distance via l’envoi d’un faisceau laser), d’une caméra et d’un imageur infrarouge. Notons que dans son survol de la Terre, le satellite de la mission CALIPSO n’était pas seul : il volait au sein de l’A-Train, une constellation de satellites qui orbitent autour de la Terre en se succédant à quelques minutes d’intervalle.

Initialement programmée jusqu’à fin 2011, la mission CALIPSO a été prolongée jusqu'à la fin de l’année 2023. La fin de la mission scientifique a été prononcée en aout 2023, et des expérimentations technologiques suivies de la passivation finale ont eu lieu au dernier trimestre 2023.

 

Rôle du CNES dans le projet

La mission CALIPSO est le fruit d’une coopération entre le CNES et la NASA : le CNES a eu la responsabilité du satellite, mis à disposition la plateforme (dont la conception a fait l’objet d’un contrat avec Alcatel) et l’imageur infrarouge (conçu en partenariat avec Sodern). Tandis que la NASA, responsable de la mission, a fourni la charge utile et le lanceur.

 

Contact CNES

Responsable thématique Physique de l’Atmosphère, Météorologie du CNES
Adrien DESCHAMPS
Courriel : adrien.deschamps at cnes.fr

Le site web du CNES est en cours de refonte et plusieurs pages relatives aux projets sont temporairement indisponibles. Les contenus seront à nouveau disponibles début 2025. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.