20 Janvier 2016

Devenir apprenti

Le CNES s’est engagé depuis 2009 dans l’accueil d’apprentis en alternance.

Nous intégrons chaque année une dizaine de jeunes au cœur de nos équipes. Que vous prépariez un diplôme d’ingénieur (3 années en alternance) ou la dernière année de master (1 seule année d’alternance), nous accueillerons les plus motivés d’entre vous.

C’est pour vous l’opportunité de compléter votre formation et d’acquérir des compétences, d’appréhender un métier et de construire votre projet professionnel. Cette expérience multiplie vos chances pour vos futures opportunités de carrières à nos côtés.
C’est pour nous un moyen de transmettre nos savoirs et notre culture, une possibilité de recruter de futurs salariés de manière "sécurisée".

Vous pouvez postuler sur les offres d’apprentissage que nous publions dans la rubrique Offres

CONSULTER nos oFFRES D'APPRENTISSAGE

Témoignages

Valentin, 22 ans

Apprenti ingénieur à la DSI

 

" Je suis le premier de mon école, l'Enseirb de Bordeaux, à avoir intégré le CNES en septembre 2012 pour 3 ans. Je suis accompagné par un maître d'apprentissage, Albin. Après une première année de mise en pratique de ce que j'apprenais à l'école, je travaille désormais sur des projets propres au CNES. Malgré le rythme de l'alternance - 15 jours en formation pour 15 jours en entreprise en deuxième année, 1 semaine en formation pour 3 semaines en entreprise la troisième année -, j'ai le sentiment de faire partie de l'équipe. J'envisage ensuite de poursuivre mes études et de tenter ma chance pour intégrer le CNES en CDI. "

is_portrait_apprenti_p46531_hd.jpg
Valentin, apprenti à la DSI du CNES Crédits : © CNES/Emmanuel GRIMAULT, 2014

 J'ai le sentiment de faire partie d'une équipe.

Kévin, 24 ans

Ex-apprenti ingénieur à la direction technique, en CDI dans cette même direction


« Je fais partie de la première promotion des apprentis ingénieurs du CNES, que j’ai rejoint en 2010 après 2 premières années d’études à l’Institut catholique d’arts et métiers de Toulouse. Pour un passionné de l’espace, voir son dossier accepté par le CNES c’est stimulant. La formation en apprentissage m’a aussi permis de financer mes études.
A l’issue de mes 3 dernières années de formation, alors que j’avais signé un contrat dans l’industrie, jai su que le CNES ouvrait un poste d’ingénieur. J’ai donc postulé en septembre 2013. En octobre, nous n’étions plus que 3 sur près de 100 candidatures reçues et j’ai signé mon CDI en décembre. »


© CNES/Jacob Chetrit, 2014

 La formation en apprentissage m’a aussi permis de financer mes études.