7 Novembre 2005

Venus Express part le 9 novembre

Après quelques jours de report sur la date initiale de lancement, Vénus Express s’apprête bel et bien à décoller. La sonde européenne, dédiée à l’étude de l’atmosphère de Vénus, sera lancée sur Soyouz-Fregat le 9 novembre prochain depuis le cosmodrome de Baïkonour. Le CNES est partenaire de la mission.
7 novembre 2005

Venus Express prête au lancement

Le départ de la sonde européenne Venus Express est fixé au mercredi 9 novembre. La sonde sera envoyée vers Vénus par le lanceur russe Soyouz-Fregat.
Elle rejoindra Vénus en 153 jours, auxquels s’ajoutent 5 jours de mise en orbite autour de la planète.
Le lancement, qui devait avoir lieu au mois d’octobre, a été retardé après la découverte d’une forme de contamination dans la coiffe de Soyouz.

Le délai occasionné par l’inspection et le nettoyage de la partie supérieure du lanceur a reporté le lancement de quelques jours.
Soyouz-Fregat est aujourd’hui prêt à partir.

Il est d’ailleurs installé sur son pas de tir du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) depuis le 5 novembre.
Il y subi les préparatifs finaux précédant le départ.

Vénus sous toutes les coutures

Venus Express est la 1ère sonde spatiale européenne dédiée à l’observation à distance de Vénus.

La sonde gravitera autour de la planète sur une orbite quasi polaire, entre 250 et 66 000 km d’altitude.

Durant 2 jours vénusiens (qui équivalent à 500 jours terrestres), Venus Express doit analyser l’atmosphère, l’ionosphère, et les activités volcaniques de la planète.

Le CNES contribue cette mission européenne par sa participation à 3 expériences scientifiques.
Les spectromètres Virtis1 et Spicav2 étudieront l’atmosphère et l’analyseur de plasma Aspera-43 l’environnement ionisé de la planète.

Le projet Venus Express a été développé très rapidement, soit en 4 ans.

Le projet de la mission Venus Express est né en 2001 d’après l’exemple de la mission Mars Express dont Venus Express réutilise certains sous-systèmes.
La construction de la sonde a été confiée à EADS Astrium dès octobre 2002 pour le compte de l’Esa.


1 Virtis : Visible and InfraRed Thermal Imaging Spectrometer
2 Spicav : SPectroscopy for the Investigation of the Characteristics of the Atmosphere of Venus
3 Aspera-4 : Analyser of Space Plasmas and EneRgetic Atoms

Voir aussi

Pour en savoir plus

Publié dans : 
Pour les cibles :