13 Octobre 2021

[Portraits] CADMOS : un trait d'union permanent avec l’ISS

En tant qu’USOC (User Support and Operations Centre), le CADMOS est un élément essentiel de la participation européenne à l’ISS. Au CNES à Toulouse, ils sont une cinquantaine de collaborateurs à interagir tous les jours avec les différents partenaires internationaux et avec la Station spatiale internationale pour préparer et opérer des expériences scientifiques dans tous les domaines.
Mauro Augelli, le goût de l’opérationnel

La Station spatiale internationale n’a pas de secrets pour lui ! Avant de diriger le CADMOS USOC, le centre français d’opération et de soutien aux utilisateurs de l’ISS, Mauro Augelli a été directeur de vol de l’ATV, le véhicule européen de ravitaillement qui faisait la navette entre le sol et la station. « Jusque-là, je faisais plutôt du développement, dans les systèmes de propulsion, se souvient-il. Avec les vols habités et la dimension très opérationnelle, j’ai vraiment découvert ce qui me plaisait dans le spatial. » 

Mauro a rejoint le Cadmos en 2015 comme chef de projet de l’expérience ACES, qui a pour but d’installer un ensemble d’horloges atomiques sur l’ISS pour évaluer les effets de la microgravité sur la mesure du temps. Et en 2017, il est devenu également USOC Manager, responsable de l’ensemble des activités scientifiques réalisées par le CADMOS dans le cadre d’un accord de coopération avec l’ESA.

Nous sommes aujourd’hui le principal centre européen d’opération scientifique sur l’ISS.

« L’activité USOC totalise une quarantaine d’expériences dans 4 grands domaines – physiologie humaine, science appliquée, applications technologiques et sciences fondamentales – qui nécessitent ou non l’intervention des astronautes », précise-t-il. En tant que responsable de l’USOC, Mauro anime et coordonne l’ensemble des équipes, environ 50 personnes, dans un environnement en perpétuel mouvement où il faut être à la fois extrêmement rigoureux et capable de s’adapter. Il fait aussi un important travail de synthèse et assure l’interface avec l’ESA. « Dans ma manière de suivre les projets, je me vois comme le chef d’un orchestre où il y aurait beaucoup d’instruments et pas mal de duos et de trios, car on ne travaille jamais seul. » L’objectif étant, quand le CADMOS se voit confier une nouvelle expérience, d’être capable de préparer les opérations, de les réaliser en s’adaptant aux contingences, et de récupérer les données scientifiques. Et les résultats sont au rendez-vous, puisque le taux de succès très élevé des opérations réalisées au CADMOS en fait un centre d’expertise reconnu au niveau international.

is_cadmos_usoc_mauro-augelli.jpg
Mauro Augelli Crédits : CNES/DE PRADA Thierry, 2021

Ce portrait vous a plu ? Rdv la semaine prochaine pour un nouvel épisode...

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :