11 Décembre 2015

Où en sont les tentatives de contact avec Philae ?

Alors que l’orbiteur de la mission Rosetta s’est rapproché du noyau et tente sans succès depuis plusieurs semaines de rentrer en contact avec Philae, Philippe Gaudon fait un premier bilan d’étape.

Malgré toutes les tentatives effectuées ces dernières semaines, Philae n’a toujours pas repris contact avec l’orbiteur de la mission Rosetta. Est-ce lié à un problème de fonctionnement ? L’atterrisseur reçoit-il les commandes de l’orbiteur, mais ne parvient-il pas à lui répondre ? Ou bien s’est-il définitivement endormi dans le froid extrême de son environnement ? Rien ne permet aujourd’hui de répondre à ces questions.

Pour Philippe Gaudon, chef de projet de la mission Rosetta au CNES :

il est trop tôt pour présumer de l’état de Philae et considérer que tout est fini.

Bien-sûr, nous sommes très déçus de l’absence de résultats des 10 derniers jours durant lesquels nous étions dans de très bonnes conditions géométriques entre l’orbiteur et Philae, meilleures même que celles de la période juin-juillet, mais nous allons avoir d’autres périodes de contacts possibles la semaine prochaine et jusqu’à Noël. L’orbiteur sera encore plus près et il survolera l’hémisphère Nord dans les conditions géométriques que nous pensons être les meilleures.

L'envoi de commandes à Philae en aveugle pourrait aussi être élargi au cas où son orientation aurait changé.



Philippe Gaudon. Crédits : CNES/E. Grimault.

Publié dans : 
Pour les cibles :