17 Août 2018

Callisto

Callisto est le nom d'un véhicule spatial haut de 15 m entièrement réutilisable. Son 1er vol d'essai est prévu au Centre spatial guyanais fin 2020 : un aller-retour jusqu'à une cinquantaine de km d'altitude.

Lancer une fusée, la faire revenir sur Terre pour la renvoyer à nouveau dans l'Espace. La réutilisation est une voie possible pour réduire les coûts du transport spatial. C'est une voie explorée par les sociétés américaines SpaceX et Blue Origin. Depuis le début des années 80, le CNES travaille sur un tel concept mais ces études n’ont jamais abouti à une démonstration concrète. Pour pallier ce manque, le CNES a décidé de lancer avec des partenaires internationaux plusieurs vols d'essais d'un petit véhicule spatial entièrement réutilisable baptisé Callisto.

Haut de 15 m pour un mètre de diamètre, Callisto sera équipé d'un moteur cryotechnique réutilisable fonctionnant à l’hydrogène et à l’oxygène. Callisto n'a pas vocation à devenir un véhicule opérationnel. C'est un démonstrateur destiné à réaliser des essais en vol pour maitriser le retour complexe d'un lanceur, les opérations de revalidation entre 2 vols et chiffrer précisément le coût d’un lanceur opérationnel européen dont le 1er étage serait réutilisable.

Acronyme de “Cooperative Action Leading to Launcher Innovation in Stage Toss-back Operations”, Callisto est un projet mené depuis novembre 2015 principalement par le CNES et l’Agence spatiale allemande (DLR). Le CNES est responsable des études d’architecture du véhicule et du sol. Un grand nombre d’industriels internationaux est amené à contribuer concrètement à la réalisation de cette expérience.