20 Mai 2009

Un Français parmi les nouveaux astronautes européens

Au terme d’une sélection qui aura duré quasiment un an, l’ESA vient d’annoncer les noms des 6 nouveaux astronautes qu'elle vient de recruter et qui rejoindront le Corps des astronautes européens. Parmi eux, un Français : Thomas Pesquet.

20 mai 2009

Leurs noms sont désormais connus. Le processus de sélection aura duré près d’un an à l’échelle européenne. Il aura fallu retenir parmi les 8413 candidatures recevables, et à l’issue d’une série de tests psychologiques, médicaux et professionnels, les profils les plus aptes à relever les défis de demain.

Les 6 nouveaux astronautes européens au siège de l'ESA, à Paris, le 20 mai

Le siège parisien de l'ESA accueillait, ce mercredi 20 mai, une toute nouvelle sélection de 6 astronautes européens. Parmi eux, un Français : Thomas Pesquet

Les 6 nouveaux astronautes européens

 

Samantha Cristoforetti (Italie)
Alexander Gerst (Allemagne)
Andreas Mogensen (Danemark)
Luca Parmitano (Italie)
Timothy Peake (Royaume-Uni)
Thomas Pesquet (France).

« Il nous faut trouver parmi les 17 Etats membres de l’ESA, des hommes et des femmes qui ont suffisamment d’étoffe pour poursuivre l’exploitation de l’ISS ou l’exploration de notre système solaire au 21e siècle » déclarait l'astronaute français Michel Tognini, chef du Centre européen des astronautes à Cologne au moment de l’annonce de la campagne de recrutement en 2008.

C’est aujourd’hui chose faite. Ils sont 6 et sont les premiers à rejoindre le Corps des astronautes européens depuis 1992. Parmi eux un Français : Thomas Pesquet, pilote de la société Air France. Né en 1978, le jeune ingénieur a également travaillé au CNES entre 2002 et 2004, où il a participé à des programmes de recherche et technologie dans le domaine des systèmes sols.

Il rejoint ainsi les 2 autres Français du corps des astronautes européens, Jean-François Clervoy et Léopold Eyharts.

« Une sélection qui témoigne des intentions de l’Europe »

Le nombre d’astronautes sélectionnés tient compte des occasions de vol prévues dans le cadre des activités de l’ESA, et témoigne de l’importance des activités européennes en matière de vols habités.

« Nous sommes à un tournant des activités de l'ESA dans le domaine des vols habités. L'année dernière, avec le lancement du laboratoire Columbus et du véhicule de transfert automatique Jules Verne, l'ESA est devenue un partenaire à part entière de l'ISS. Nous abordons maintenant une nouvelle phase consistant à utiliser les capacités exceptionnelles de l'ISS et à préparer l'exploration internationale de la Lune et de contrées plus lointaines », déclare Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA.

« Cette nouvelle phase supposait de recruter des jeunes talentueux, capables de tirer parti de l'expérience des astronautes en place et de devenir, progressivement, des représentants de l'Europe dans l'espace. […] Ils représentent tous la génération qui passera de l'orbite terrestre basse à la Lune », ajoute Jean-Jacques Dordain.

« Les candidats recrutés sont remarquables, et la représentation des pays européens dans ce groupe est de nature à renforcer le soutien de l'Europe aux vols habités et à l'exploration », poursuit Simonetta di Pippo, Directrice des Vols habités à l’ESA. « Etant donné qu'il est envisagé de prolonger la durée de vie de l'ISS jusqu'en 2020, voire au-delà, j'ai le sentiment que la sélection de ces 6 nouveaux astronautes témoigne des intentions de l'Europe ».

Les 6 nouveaux astronautes européens commenceront leur entraînement de base à Cologne (Allemagne). Ils intégreront une nouvelle promotion d’astronaute internationaux et devraient participer à de nouvelles missions vers l’ISS à partir de 2013.



Source : ESA

Pour en savoir plus

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :