13 Décembre 2005

Giove ouvre la voie au système Galileo

Galileo, c’est parti ! Le 28 décembre, le satellite Giove-A sera lancé de Baïkonour sur Soyouz-Fregat. La mise sur orbite de Giove-A constitue la 1ère étape dans la mise en place de Galileo, le système européen de navigation par satellite. La constellation des 30 satellites de Galileo sera constituée progressivement pour être opérationnelle en 2010.
22 décembre 2005

2 satellites pour préparer le terrain

Giove-A1, le 1er satellite du système Galileo, est arrivé depuis quelques jours sur la base de Baïkonour (Kazakhstan), d’où il sera lancé d’ici la fin du mois sur Soyouz-Fregat.
Giove-A est un satellite précurseur de la constellation Galileo, chargé d’effectuer des validations en orbite.

En 2006, il sera rejoint par son jumeau, Giove-B. Ces 2 satellites précurseurs assurent la 1ère phase des validations en orbite du système Galileo. Ils embarquent des nouveautés technologiques essentielles à la mise en place complète de la constellation.
Aujourd’hui, Giove-A doit en particulier remplir 3 missions :
  • valider des technologies critiques, comme de nouvelles horloges atomiques ;
  • sécuriser les fréquences attribuées à Galileo dans le cadre de l’Union Internationale des Télécommunications ;
  • caractériser l’environnement de l’orbite terrestre (orbite moyenne) qui sera utilisée par les satellites opérationnels.

Vers un système européen de navigation par satellite

Après cette 1ère étape, 4 satellites seront lancés en 2008. 1er noyau de la constellation, ils valideront le concept de base de Galileo avec sa composante sol et prépareront la mise en place des 30 satellites du système.

La constellation Galileo est composée de 27 satellites opérationnels et 3 de réserve, placés sur des orbites circulaires à environ 24 000 km d'altitude.

Chaque satellite embarque une charge utile comprenant des instruments de datation dont des horloges atomiques, des générateurs de signaux et des instruments de transmission pour amplifier les signaux.

Le prochain lancement de Giove-A ouvre la voie au développement du système européen de navigation par satellite. Galileo, qui s’inscrit en parallèle du GPS2 américain et du Glonass3 russe, servira dès 2010 de multiples applications et pourra être utilisé dans de nombreux secteurs d’activité : transports aérien et routier, navigation maritime, agriculture, etc.


1 Giove : Galileo In-Orbit Validation Element
2 GPS : Global Positioning System
3 Glonass : GLObal Navigation Satellite System

Voir aussi

Pour en savoir plus

Pour les cibles : 
A propos de :