22 Juillet 2005

Signature du contrat de développement pour Soyouz au CSG

L’arrivée de Soyouz en Guyane est en bonne voie ! Tandis que les travaux préparatoires se poursuivent au CSG, le CNES et l’Esa viennent de signer le contrat de développement du programme d’implantation du lanceur russe au port spatial de l’Europe. Début des travaux pour un lancement de Soyouz prévu en 2008 !
22 juillet 2005

Le CNES et l’Esa font avancer le projet Soyouz à Kourou

Le 19 juillet dernier, Yannick d’Escatha, président du CNES, et Jean-Jacques Dordain, directeur général de l’Esa, ont signé le contrat de développement du programme d’implantation du lanceur Soyouz au Centre Spatial Guyanais.

Ce contrat marque une avancée considérable. Il donne une impulsion décisive au projet et marque le début de la construction des infrastructures au sol, suite aux travaux préparatoires qui ont débuté en 2003. Le port spatial de Guyane doit en effet développer ses aménagements pour accueillir le lanceur russe.
Un calendrier a ainsi pu être établi : l’exploitation commerciale de Soyouz depuis le CSG devrait pouvoir commencer au 2nd semestre de l’année 2008.

Une coopération internationale

L’arrivée du lanceur russe Soyouz au CSG est un événement sans précédent dans la coopération européano-russe en matière de lanceurs.
Pour la 1ère fois, Soyouz sera lancé d’un port spatial autre que Baïkonour ou Plesetsk.


Cette collaboration assure un accès à l’espace pour l’Europe avec un lanceur de taille moyenne. Soyouz complète ainsi la gamme des lanceurs au départ du CSG, Vega et Ariane.

C’est une nouvelle version du lanceur russe qui arrivera en Guyane : Soyouz 2 est une nouvelle version du lanceur mythique, dont les performances ont été développées.

Soyouz 2 pourra mettre jusqu’à 3 tonnes en orbite, soit presque le double des capacités de Soyouz lorsqu’il était lancé depuis Baïkonour.

La position du CSG, proche de l’équateur, est en effet un élément très favorable pour les lancements de satellites.

Le 1er lancement aura lieu fin 2008 avec la version 2-1a de Soyouz qui a été testé avec succès en novembre 2004. Suivra la version 2-1b, opérationnelle en 2006.

Pour en savoir plus

Le projet Soyouz sur le site du CSG

Voir aussi

Pour les cibles : 
A propos de :