15 Avril 2005

Un satellite chinois mis à poste par le CNES

Les équipes opérationnelles toulousaines du CNES sont chargées de la mise à poste du satellite de télécommunications chinois Apstar VI, lancé le 12 avril 2005 depuis la base de Xichang, sud-ouest de la Chine.
19 avril 2005

Le CNES conduit les opérations pour le compte de la société Alcatel, maître d'œuvre, et son client l’opérateur chinois APT Satellite limited. 

Prévu pour une durée de vie de 13 à 15 ans, Apstar VI succède à Apstar 1A afin d’assurer la continuité du service de télécommunications sur la Chine, Hong Kong, l’Indonésie, le Japon, Singapour et le Vietnam. 

La mise à poste, une opération essentielle et complexe

Apstar VI a été pris en charge dès sa séparation du lanceur. Objectif : amener le satellite depuis son orbite initiale de transfert à une position à 142° Est sur l’orbite géostationnaire. Les opérations sont menées via un réseau de stations au sol appartenant au réseau Intelsat et réparties en plusieurs endroits sur la Terre : Perth (Australie), Fucino (Italie), Clarksburg (Etats-Unis).

Depuis le centre de contrôle de Toulouse, les équipes opérationnelles ont en charge la coordination des stations, la préparation, le calcul de tous les éléments nécessaires aux opérations ( orbite, manœuvre, etc), l’élaboration et la réalisation de toutes les opérations sur le satellite avec le support des experts d’Alcatel.

Les opérations de mise à poste sont dirigées par le CNES, et réalisées dans le cadre d'une équipe conjointe CNES-Alcatel.

Une compétence reconnue pour les équipes du CNES

Les équipes opérationnelles du CNES ont a leur actif plus de 56 succès pour les opérations de mises à poste de satellites, dont plus de 41 satellites géostationnaires. Le CNES réalise sa deuxième mise à poste de l’année 2005 pour le compte d’Alcatel avec, en février dernier, les opérations réussies de mise à poste du satellite AMC12 pour l’opérateur américain SES Americom.

Pour les cibles : 
A propos de :