5 Avril 2005

Un centre de contrôle toulousain pour Egnos

Etape importante pour le système européen de navigation par satellite Egnos *, le centre d'évaluation et de maintien des performances (PACF **) a été inauguré le 24 mars à Toulouse. Ce centre de contrôle, exploité conjointement par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et par le CNES, est l’un des maillons essentiels du système Egnos. La cérémonie s’est tenue en présence de M. Gilles de Robien, ministre de l'Equipement, des Transports, de l'Aménagement du territoire, du tourisme et de la mer, et de M. François d'Aubert, ministre délégué à la Recherche.

Un programme pour pallier les insuffisances du GPS

Initialement conçu par les ingénieurs français du Cnes et de la DGAC, Egnos est destiné à diffuser des données complémentaires aux systèmes américain GPS et russe Glonass sur la zone européenne.

Egnos permettra une amélioration du service de radio-navigation par satellite, en fournissant aux utilisateurs des informations qui permettront de vérifier l’exactitude des données reçues et d’améliorer les performances des systèmes GPS et Glonass.

Resitué dans un cadre européen, Egnos constitue le premier volet de la stratégie européenne en matière de navigation par satellite. La France en est le principal contributeur.

Un système sous surveillance

Implanté sur le site du CNES à Toulouse, le PACF est chargé de la planification et du suivi des opérations d’Egnos. Il saura en particulier identifier les anomalies, les traiter et définir les corrections à apporter. Ce centre de contrôle analyse en continu la validité du système et de ses performances sur toute la zone de couverture européenne.

 Le PACF est exploité conjointement par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Un moment fort au Centre spatial de Toulouse

Des membres de la Commission européenne, de l’Agence spatiale européenne et d’Eurocontrol ont pris part à l’événement. Les industriels partenaires du projet étaient également présents, ainsi que de nombreux élus de la région, tous entourés par une presse nationale et locale largement représentée.

Les deux ministres, MM. d’Aubert et de Robien, se sont vus remettre chacun un GPS, offert par M. Bou, représentant l’industriel Thalès.

M. d'Aubert a souhaité souligner l'importance attachée par l’Union Européenne au programme Egnos, premier volet de la stratégie fixée dans le domaine de la radionavigation, la prochaine étape étant largement engagée avec Galiléo. M. de Robien a tenu à remercier tous les acteurs qui confortent la France et l'Europe dans le programme de navigation par satellite, et a insisté sur l’importance des applications de la navigation par satellite dans des domaines aussi variés que l’aviation civile, les transports ferroviaires et routiers ou le suivi des matières dangereuses.

*Egnos : European Geostationary Overlay System
**PACF : Performance Assessment and Check-out Facility

Voir aussi

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :