3 Mars 2005

Rosetta en visite près de la Terre

Un an après son lancement depuis Kourou, la sonde Rosetta se situe cette fin de semaine à environ… 2 000 km de la Terre ! Un parcours un peu lent, pensez-vous. Mais il n’en est rien. Car en fait la sonde a déjà effectué une révolution autour du Soleil. Ce 1er passage à proximité de la Terre sera l’occasion pour Rosetta de reprendre de l’élan dans sa course effrénée autour du Soleil.
3 mars 2005

Après un an de voyage

Un an après le début de son voyage interplanétaire, Rosetta est en parfaite santé. Après un décollage de Kourou, le 2 mars 2004, plusieurs phases de tests se sont enchaînées pour vérifier l’état de la sonde et de l’atterrisseur Philae.

Fourniture en énergie, contrôle d’attitude, de température, communications avec la Terre, stockage des données, logiciel de vol : tous les systèmes ont été testés, à commencer par les plus critiques d’entre eux.
Preuve de leur bon fonctionnement, les micro-caméras de l’expérience Civa ont permis de photographier les panneaux solaires de la sonde.
Preuve de leur bon fonctionnement, les micro-caméras de l’expérience Civa ont permis de photographier les panneaux solaires de la sonde.
Hormis un capteur de pression tombé en panne à bord de Philae, les résultats obtenus ont montré que les différentes expériences de la charge utile atteignent les performances prévues et vont quelquefois au-delà. Surtout, elles sont bien compatibles entre elles, une condition indispensable lors de la phase d'activation des instruments au voisinage de la comète.
Tous les 6 mois, des tests de bon fonctionnement sont réalisés. Le survol de planètes ou d'astéroïdes permettront d'avoir de véritables données scientifiques.

Les premiers pas scientifiques de la sonde

Le 4 mars prochain, Rosetta passera au plus près de la Terre, à 1 980 km d’altitude exactement. A cette occasion, elle effectue sa 1èreassistance gravitationnelle : à chaque passage à proximité d’une planète, elle tire profit de l’attraction de cette dernière pour gagner de l’énergie. La sonde peut ainsi modifier sa trajectoire et augmenter sa vitesse avant d’amorcer une nouvelle révolution autour du Soleil.
D’un point de vue scientifique, ce survol permettra de rechercher la limite de la magnétosphère terrestre et de faire des images de calibration de la Terre et de la Lune.
Par ailleurs, le 4 juillet 2005, la sonde américaine Deep Impact enverra un projectile de 300 kg s’écraser à la surface de la comète Tempel 1. Les scientifiques comptent ainsi sur Rosetta pour observer l’événement.

Au total, 4 assistances gravitationnelles sont prévues jusqu’à l’arrivée au voisinage de la comète Churyumov-Gerasimenko, destination finale de Rosetta en 2014. D’ici 2009, elle survolera 2 fois la Terre et 1 fois Mars. Avant de se consacrer à sa mission principale, la caractérisation du noyau d’une comète, elle étudiera également 2 astéroïdes : Steins et Lutetia, qui ont été choisis pour leur taille importante et leur intérêt scientifique.

Voir aussi

Rosetta, déchiffrer la pierre de Rosette de l'Univers

Comment ça marche... les trajectoires interplanétaires ?

Animations flash :
Principe de l'assistance gravitationnelle
Trajectoire de Rosetta

Pour en savoir plus

Pour les cibles : 
A propos de :