4 Février 2005

Ariane 5 ECA : un retour en vol attendu

La campagne du vol 164 est dans sa dernière ligne droite. Plus performante que la version générique, Ariane 5 ECA, dont le vol inaugural avait été un échec en décembre 2002, doit décoller du Centre spatial guyanais le 12 février prochain.L’aboutissement d’un travail de plusieurs mois destiné à maximiser les chances de succès. Et une étape cruciale pour le lanceur européen.
9 février 2005

Un retour en vol minutieusement préparé

L’échec du vol inaugural d’Ariane 5 ECA a été un coup dur pour les équipes. En cause, une défaillance mécanique de la tuyère du moteur Vulcain 2 qui avait alors subi des charges thermiques et mécaniques dépassant les limites admissibles malgré toutes les qualifications au sol.

Depuis, toutes les forces ont été mobilisées dans un seul but : réussir le retour en vol du lanceur lourd. Les corrections nécessaires ont été apportées et tous les points critiques du lanceur passés au peigne fin.

Une assurance sécurité, en quelque sorte, pour maximiser les chances de succès du prochain lancement prévu ce 12 février.

Ariane 5 ECA embarquera 3 passagers :
  • le satellite de télécommunications XTAR pour le compte du consortium américano-espagnol XTAR,
  • le mini-satellite expérimental hollandais Sloshsat-FLEVO, destiné à étudier le comportement des fluides en micropesanteur,
  • le module de télémétrie MAQSAT-B2, une maquette de charge utile de l’ESA comprenant des expériences et des caméras.

Une version améliorée

Ces derniers jours, au CSG, c’est l’étage supérieur d’Ariane 5 ECA qui retient toute l’attention et subit d’ultimes vérifications. Précisément, l’innovation majeure sur cette version plus performante d’Ariane 5.

Rappelons qu’Ariane 5 ECA doit pouvoir placer jusqu'à 9,3 t de charges utiles en orbite de transfert géostationnaire pour un lancement double, c'est-à-dire 2 satellites embarqués, contre 6 t pour la version générique.

Cette nouvelle performance est possible grâce :

  • àl’Etage Supérieur Cryotechnique (ECA), remplaçant l’Etage à Propergol Stockable (EPS) d’Ariane 5 générique ; cet étage ESC-A utilise le moteur HM7B d’Ariane 4 ayant volé plus de 100 fois ;
  • au moteur Vulcain 2, opérant l’étage principal, fournissant 20 % de poussée supplémentaire et une impulsion spécifique accrue de 3 s par rapport à son prédécesseur Vulcain 1 ;
  • àune augmentation de plus de 2 400 kg de la masse de propergols des 2 Etages d’Accélération à Poudre (EAP).

Le vol 164 aura lieu le 12 février 2005 à 20h49 heure de métropole (soit 16h49 heure de Kourou), la fenêtre de lancement s'étendant jusqu'à 22h10.

Voir aussi

Pour en savoir plus

Pour les cibles : 
A propos de :