20 Décembre 2004

Succès pour le vol 165 d'Ariane !

Mission accomplie pour Ariane 5 ! Elle a décollé le 18 décembre depuis le Centre spatial guyanais et mis en orbite les 7 charges utiles embarquées : Hélios IIA et Essaim, satellites du Ministère de la Défense français, le microsatellite Nanosat de l'Institut National des Technologies Aéronautiques espagnol, ainsi que Parasol, le 2ème microsatellite de la filière Myriade du CNES.
20 décembre 2004


Un succès pour l'Europe

Contrairement à la plupart des missions bénéficiant d'une fenêtre de tir plus longue, l'allumage de l'étage devait avoir lieu à 13h26 exactement, heure locale. Ariane 5G+ a donc décollé à l'heure sous le ciel ensoleillé de Guyane. Après une heure de vol, le lanceur a libéré Hélios IIA, satellite principal, suivi quelques minutes plus tard des 6 charges utiles auxiliaires, dont le microsatellite Parasol.

" C’est un succès pour l’Europe, un succès pour la France, et un succès pour le CNES qui fait à nouveau la preuve de son savoir-faire et de son professionnalisme " a indiqué Yannick d’Escatha, Président du CNES.
Dès la séparation du lanceur, les satellites ont été pris en charge par les équipes techniques du CNES à Toulouse pour être acheminés depuis leur orbite initiale jusqu'à leur orbite finale.
Les 6 satellites sont suivis par un réseau de stations réparties sur la surface de la Terre. 17 stations sont ainsi activées permettant de couvrir au mieux les premières phases critiques et de localiser les satellites.

Le Centre Spatial de Toulouse est chargé de la coordination des stations, du contrôle des satellites, de leur mise en configuration finale, de leur validation et du calcul des différentes manoeuvres avec la participation des experts de l'industrie.

Voir aussi

Pour en savoir plus

Pour les cibles : 
A propos de :