14 Octobre 2004

PARASOL prépare sa chorégraphie

Après le lancement de DEMETER, en juin dernier, le 2ème microsatellite de la filière MYRIADE se prépare au lancement. PARASOL devra notamment étudier l’impact des aérosols et leur interaction avec les nuages.
18 octobre 2004

A la clé, une meilleure compréhension de notre système climatique. Un objectif qu’il n’atteindra pas tout seul, puisqu’il évoluera simultanément avec 5 autres satellites. Grâce à un observatoire étudiant l’atmosphère sous toutes les coutures, de nouvelles perspectives s’ouvrent pour les spécialistes du climat…

Un train de l’espace

Les aérosols et les nuages, en faisant écran au rayonnement solaire, agissent comme un parasol et tendent à refroidir le système terre-atmosphère. Les gaz à effet de serre et les nuages, en faisant écran au rayonnement infrarouge emis par la terre, tendent à l’inverse à réchauffer ce même système.

Dans quelle proportion l'effet parasol peut-il compenser l'effet de serre ? Quel est le bilan final de la concurrence qui se joue entre les 2 effets ? La mission PARASOL, qui doit caractériser les propriétés radiatives des nuages et des aérosols, devra répondre à ces questions.

La charge utile de PARASOL est largement inspirée de celle de POLDER. L’originalité de la mission repose néanmoins sur sa complémentarité au sein d’un observatoire spatial unique : l’A-train. Constitué d’un ensemble de 6 satellites franco-américains, le dispositif permettra d’observer simultanément les mêmes phénomènes atmosphériques à quelques minutes d’intervalle et selon différents critères physiques.
Après s’être séparé du lanceur, PARASOL rejoindra les autres satellites du train par ses propres moyens. Il se positionnera par rapport à Aqua et Aura, déjà en orbite, ainsi qu’aux futurs satellites Calipso, Cloudsat et OCO lancés à partir de 2005. Les satellites, en file indienne comme les wagons d’un train, se suivront à seulement quelques minutes voire quelques secondes d’intervalle, 15 min à peine séparant le premier du dernier.

Chorégraphie orbitale

PARASOL subit actuellement les derniers tests à Toulouse. Il débutera sa campagne de lancement le 26 octobre prochain à Kourou, en vue du tir prévu en décembre à bord d’Ariane 5. Destiné à voler en formation, Parasol aime décidément la compagnie puisqu’il sera également lancé en compagnie de 5 autres satellites !

Monté sur un plateau avec ses co-passagers, il sera injecté en dernier sur une orbite quasi-circulaire à 705 km d’altitude. Le CNES est responsable de la mise à poste des 6 satellites : positionner correctement le satellite militaire HELIOS IIA par rapport à son précédesseur Hélios 1B, constituer le vol en formation des 4 microsatellites Essaim, intégrer Parasol au sein de l’A-train ! Une chorégraphie orbitale ultra-précise qui nécessitera une mobilisation sans précédent des équipes opérationnelles …

Composition de l'A-Train

MissionObjectifLancement
CALIPSO (CNES, NASA)Distribution verticale des nuages et des aérosols2006
CLOUDSAT (NASA, Agence spatiale canadienne)Distribution verticale des nuages et des aérosols2006
PARASOL (CNES)Caractérisation des propriétés radiatives et microsphysiques des nuages et aérosols2004
AQUA (NASA)Etude des échanges eau/atmosphère2002
AURA (NASA)Chimie de l’atmosphère2004
OCO (NASA)Cartographie du dioxyde de carbone de l’atmosphère2007

Pour en savoir plus

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :