14 Septembre 2012

Compte à rebours un mois avant le prochain lancement de Galileo

Arrivés en Guyane le mois dernier, les 2 prochains satellites de navigation Galileo sont en cours d'intégration pour un lancement le 10 octobre sur une fusée Soyouz.

14 septembre 2012

Le remplissage en hydrazine du réservoir du 3e satellite Galileo a eu lieu cette semaine. Le 4e engin a récemment reçu ses dernières couches de protection thermique, son réservoir devant être rempli la semaine prochaine.

Les satellites jumeaux seront positionnés sur un adaptateur à bord d'une fusée Soyouz ST-B le 10 octobre. Ils rejoindront les 2 premiers satellites Galileo déjà en orbite depuis octobre 2011.  
 
Le quatuor de satellites de navigation opèrera depuis une orbite située à 23 222 km d’altitude.

Il s’agit d’une étape importante pour le programme européen Galileo car il faut au minimum 4 satellites pour déterminer, de façon précise, une position à la surface du globe. Des tests complets du système pourront alors être réalisés lorsque les 4 satellites seront en visibilité d’un même point.

Cette phase de validation en orbite sera suivie par le déploiement du reste des satellites de la constellation et d’un segment sol. Les utilisateurs pourront alors pleinement exploiter le système de navigation européen.

22 de ces satellites complémentaires seront construits par OHB en Allemagne, responsable de la plateforme et de l’intégration finale des satellites, la société anglaise Surrey Satellite Technology Ltd fournissant les charges utiles.

Les 4 premiers satellites Galileo ont été construits par un consortium mené par EADS Astrium Allemagne, Astrium produisant les plateformes et Astrium Royaume-Uni fournissant les charges utiles.

Les satellites ont été assemblés et testés à Rome par Thales Alenia Space.

Voir aussi

Publié dans : 
Pour les cibles :