22 Décembre 2016

[#VG2016] El Niño, l’enfant terrible du Pacifique !

Ce phénomène mettant en jeu océan et atmosphère océanique, essentiellement dans la zone tropicale du Pacifique, tient son nom d’une situation très particulière. Peu avant Noël, date anniversaire de la naissance de l’enfant Jésus (El Niño), l’arrivée de masses d’eau chaude en provenance de l’ouest du Pacifique fait littéralement disparaître les poissons des eaux péruviennes.

 El Niño est un phénomène océanique à grande échelle, qui se reproduit à cadence irrégulière (une fois tous les 5 à 10 ans environ) affectant le régime des vents, la température de la mer et les précipitations. Grâce aux satellites et plus particulièrement aux satellites d’altimétrie qui permettent de calculer le niveau de la mer, on peut l'observer et en identifier  les signes précurseurs de façon à prévoir son développement plusieurs mois avant que ses effets ne se manifestent.

Depuis 1997, El Niño n’était pas réapparu avec autant d’intensité

C’est grâce aux satellites comme SARAL/ALTIKA ou à la série des satellites JASON, résultats des coopérations entre le CNES et les agences spatiales indienne et américaine, que ces observations ont été rendu possibles.

Vinca Rosmorduc, ingénieur à la Direction de l’océanographie spatiale de CLS, témoigne de cet épisode 2015 : « On le voit très clairement sur nos cartes. L’élévation de la température de l’eau provoque sa dilatation et donc l’augmentation du niveau de la mer. Et c’est cela que nous observons à CLS. Grâce à ces observations, on peut suivre très clairement le phénomène d’El Niño. Sur les cartes de septembre, on peut déjà observer que les eaux chaudes d’El Niño sont plus élevées qu’en 1997. Mesurer l’intensité de ce phénomène est important car il amène la sécheresse en Indonésie (incendie) et des précipitations en Amérique du Sud (inondations, glissements de terrain). Plus ce phénomène sera marqué, plus ses conséquences auront d’impact sur les populations. CLS tient toutes ces informations disponibles gratuitement pour tous les acteurs internationaux de la gestion des risques sur le site du CNES : Aviso +.»

Une chose est certaine, cet épisode 2015 représente un événement climatique majeur du XXIe siècle.

Vinca Rosmorduc, ingénieur à la Direction de l’océanographie spatiale de CLS


JASON 3


SARAL/ALTIKA

is_vg2016_elnino.png
El Nino : l'enfant terrible du Pacifique Crédits : © AVISO/CNES/CLS

El Niño 1997-2015

Sur ces cartes on peut constater que l’extension des eaux chaudes en 2015 est plus importante qu’en 1997. L’épisode 2015 s’inscrit déjà comme l’un des événements climatiques du siècle.

Publié dans :