Affiner la recherche

Tags et Filtres

Résultats de la recherche

8 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Collisions de satellites: le CNES surveille l’Espace

    Date de publication:

    17 Février 2009

    La collision entre les satellites Kosmos et Iridium, la semaine dernière, est exceptionnelle. En raison du nombre croissant de débris spatiaux, la prévision de ce genre d'événement est devenue un enjeu majeur. En pointe, le CNES surveille en permanence les 15 satellites en orbite basse dont il a le contrôle et procède aux manœuvres d'évitement nécessaires.

    Tags associés:

  2. Atelier sur les risques de collision en orbite

    Date de publication:

    7 Novembre 2017

    Le CNES organise pour la 2e fois un atelier sur les risques de collision en orbite (International Conjunction Assessment Workshop) au siège de Paris Les Halles, du 7 au 9/11/2017. Plus de 100 personnes représentant les principaux acteurs mondiaux du spatial sont attendues : agences, opérateurs et industriels de différentes nationalités.

    Tags associés:

  3. Débris spatiaux: le CNES veut un espace « propre »

    Date de publication:

    30 Août 2011

    Le nombre de débris spatiaux en orbite autour de la Terre impose aux agences spatiales des mesures pour garantir la pérennité de l’exploitation spatiale. Au sein du COPUOS, Comité de l’Espace des Nations Unies, le CNES participe aux réflexions autour de ces questions.

    Tags associés:

  4. Vie et transformation d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Des milliards d’années de patience, puis une mort rapide, voilà la vie des comètes ! Une fois décroché du nuage d’Oort, où il somnolait depuis l’origine du Système solaire, un noyau cométaire plonge vers le Soleil et disparaît très rapidement. Cela vous semble exagéré ? Voici les chiffres : plus de 4 milliards d’années à - 200 °C dans le congélateur du nuage d’Oort, près de 4 millions d’années pour migrer peu à peu jusqu’à la porte des mondes planétaires, à moins de 10 milliards de kilomètres du Soleil, et, au mieux, quelques milliers d’années pour disperser sa matière entre les planètes et se désintégrer. Rapportez cela à une vie humaine de 85 ans, vous trouverez qu’il faut alors moins d’un mois à la comète pour s’approcher du Soleil et moins de 45 minutes pour se transformer et disparaître en dilapidant ses biens. Et il s’agit là des comètes périodiques ; pour celles qui plongent directement dans le Soleil depuis les confins du système, la dernière phase ne dure que le temps d’une respiration.

    Tags associés:

  5. La mort des comètes

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Les comètes vivent, se transforment… et meurent. L’érosion progressive qui attend la plupart des noyaux cométaires n’est qu’une des possibilités de disparition de ces petits corps. S’ils sont constitués des mêmes matériaux issus de la nébuleuse originelle, leurs histoires peuvent être très différentes. Ils peuvent notamment avoir été fragilisés par des collisions, comme en témoignent les nombreux cratères visibles sur les quelques noyaux approchés par des sondes. Bref, nul ne sait jamais précisément comment va se comporter un noyau cométaire à l’approche du Soleil. Et ce comportement dépend naturellement des contraintes qu’il aura à supporter. Un très gros noyau formé par l’assemblage plus ou moins cohérent de blocs vaguement cimentés par de la glace résistera parfaitement à son passage au périhélie si celui-ci se produit à plusieurs dizaines de millions de kilomètres du Soleil, comme pour la comète Hale-Bopp, alors qu’il se brisera lors d’un périhélie plus rapproché, comme pour l’ancêtre des comètes du groupe de Kreutz. Mais il existe des façons de mourir encore plus spectaculaires.

    Tags associés:

  6. Apophis va-t-il nous percuter?

    Date de publication:

    8 Janvier 2010
    prado_bandeau.jpg

    Tags associés:

  7. Géocroiseurs en vue!

    Date de publication:

    14 Mars 2011

    Géocroiseurs en vue! Qu'ils soient vieux de plusieurs milliers d'années ou frais comme une empreinte de pas, qu’ils soient situés sur Terre ou sur des planètes lointaines, les cratères d'impacts laissés par des astéroïdes témoignent de la fréquence et de la violence des rencontres entre corps célestes.

    Tags associés:

  8. La ronde des géocroiseurs

    Date de publication:

    4 Avril 2011

    La surface de tous les corps célestes en témoigne : les collisions sont monnaie courante dans l'espace. Pour nous, la question n'est pas de savoir si, un jour, un astéroïde de grande taille nous percutera, mais plutôt “quand ?”.

    Tags associés: