19 Janvier 2017

Mondial de hand : les Experts au stade de Lille

Samedi 21 janvier 2017, l'équipe de France de handball jouera son 1/8e de finale au Stade Pierre-Mauroy. La rencontre devrait pulvériser le record mondial de spectateurs grâce à une enceinte capable de fermer sa toiture et se transformer en Arena.
Crédits : CNES 2016, Distribution Airbus DS.

Inauguré en août 2012, le Stade Pierre-Mauroy de Lille/Villeneuve-d'Ascq est unique en France. Sa toiture peut se fermer en 30 min chrono et l'enceinte se transformer en Arena en 24 h pour devenir la plus grande salle indoor d'Europe. Samedi 21 janvier 2017, elle accueillera le match de 1/8e de finale de la France (1ere du groupe A) dans le cadre du Mondial 2017 de handball masculin.

Record d'affluence en vue 

Le record d'affluence mondial pour un match de handball devrait y être pulvérisé. Ce record remonte à 1999 et à la finale du Championnat du Monde, au Caire, entre la Russie et la Suède (24-25). Or, en configuration handball, le Stade Pierre-Mauroy peut accueillir 27 000 spectateurs...

En cas de victoire des Bleus, ce record pourrait à nouveau être atteint le 24 janvier 2017. La programmation du Mondial 2017 prévoit en effet le retour au Stade Pierre-Mauroy de la bande à Nikola Karabatic et Thierry Omeyer pour un match de quart de finale. Le dernier carré et la finale auront, eux, lieu à l'AccorHotels Arena de Paris-Bercy immortalisé en septembre 2015 par nos satellites Pléiades depuis leur orbite à 700 km d'altitude.

Le Stade s'était transformé en Arena pour la 1ere fois le 28 juin 2013 pour le concert de Stars 80. Crédits : ELISA/Valode&Pistre Architecte/Atelier Ferret Architectures/J. Bidon 

Certains matchs du LOSC, l'équipe de football de Lille, se sont déjà déroulés toiture fermée afin d'être protégés de la pluie. Crédits : ELISA/Valode&Pistre Architectes/Atelier Ferret Architectures/M. Lerouge/Panoramic.

Time-lapse de l'ouverture du toit du Stade Pierre-Mauroy. Crédits : ELISA/Valode&Pistre Architectes/Atelier Ferret Architectures/M. Lerouge/Panoramic.

Les satellites Pléiades

Cette image a été acquise le 17 mars 2016 par l'un des 2 satellites Pléiades actuellement en orbite à 700 km d'altitude. Lancés en 2011 et 2012, ils sont capables de prendre des images de n'importe quel point du globe en moins de 24 h à la résolution de 70 cm (rééchantillonée à 50 cm). Conçu par le CNES, ce système d'imagerie spatiale à très haute résolution est exploité par Airbus DS.

Crédits : CNES 2016, Distribution Airbus DS.

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :