1 Août 2016

Kuto, plage calédonienne

A 17 000 km de Paris, la plage de Kuto étire son superbe croissant de sable blanc face aux eaux turquoises du Pacifique. Plongez-y par satellites interposés !
Crédits : CNES 2014, Distribution Airbus DS.

Lovée dans la baie qui porte son nom, la plage de Kuto se trouve sur l’Île des Pins (Kunié en langue kanak) en Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique Sud. On la voit ici sur une image acquise par les satellites Pléiades le 21 mai 2014. 

Loin de la métropole, cette plage paradisiaque est surtout visitée par les touristes australiens qui y arrivent en paquebots de croisière. L'un de ces bateaux est visible sur l'image acquise par les satellites Pléiades le 30 mai 2016 et extraite de Google Earth (ci-dessous).

is_ge_kutopaquebot2.jpg

Crédits : Google, CNES 2016, Distribution Airbus DS.

Un passé carcéral

Sable blanc, détente, vacances... Au 19e siècle, la baie de Kuto n'avait pas si bonne réputation. Elle abritait alors le commandement pénitentiaire du bagne de l'île. Entre 1864 et 1924, plus de 20 000 prisonniers français de métropole furent déportés en Nouvelle-Calédonie. L'Île des Pins accueillit en majorité des Communards, c'est-à-dire les condamnés politiques ayant participé à la Commune de Paris de 1871. ''Le choix de Kuto a été déterminé par la présence d'une presqu'île et d'une baie permettant un mouillage'' indique Claudy Chene, doctorante en Histoire à l'université de Bourgogne dans un article publié en 2014 en ligne. Triangle de verdûre, la presqu'île de Kuto fût alors fortifiée afin de devenir un retranchement imprenable. 

Des pins surpenants

L'Île des Pins doit son nom aux pins colonnaires qui peuplent l'île. Cette espèce de conifère est endémique à la Nouvelle-Calédonie et pousse toute en hauteur formant une colonne pouvant atteindre 50 m de haut. C'est James Cook, l'explorateur britannique, qui la baptisa ainsi en 1774 lorsqu'il aperçu de son navire ces grands arbres couvrant les rivages d'une île sur laquelle il n'osa pas débarquer.

L'ombre de ces géants, emblème de la Nouvelle-Calédonie et survivant de la végétation du Trias (ils étaient broutés par les dinosaures !) est visible sur le sable blanc de la piscine d'Oro (voir image adjacente). Cette piscine naturelle d'eau de mer est séparée de la baie d'Oro par une barrière de rochers et regorge de poissons tropicaux pour le plus grand bonheur des touristes qui font le voyage. Désolé, impossible de les voir sur notre zoom !

La baie de Kuto est située au sud-ouest de l’Île des Pins. A l'opposé : la baie d'Oro. Crédits : CNES 2014, Distribution Airbus DS.

 

La baie d'Oro. Crédits : CNES 2014, Distribution Airbus DS.

 

La piscine d'Oro et l'ombre des pins colonnaires. Crédits : CNES 2014, Distribution Airbus DS.

Publié dans : 
Pour les cibles :