[Image] Le « Souffle du désert » sculpté par 3 femmes

Cette double spirale formée de creux et de volumes coniques est l’œuvre de 3 femmes artistes et architectes. 20 ans plus tard, la sculpture de sable défie toujours le temps comme le révèle cette image satellite capturée le 8 mars 2016, lors de la Journée internationale des droits des femmes.
Crédits: 
CNES 2016, Distribution Airbus.
8 Mars 2017

Il y a 20 ans, tractopelles et pelleteuses s'activaient sous les ordres de 3 femmes grecques pour créer l’oeuvre de land art Desert Breath dans le Sahara égyptien. 20 ans plus tard, cette sculpture de sable de 350 m de long sur 300 m de large est toujours visible depuis l’espace, même si elle porte les stigmates du temps et des éléments. Le vent a emporté de nombreux cônes de sable. Le lac, initialement présent au centre de l’oeuvre, s’est évaporé. 

Creuser ici, entasser là...

Imaginée par l’artiste Danae Stratou, la designer Alexandra Stratou et l’architecte Stella Constantinides, la construction de Desert Breath a débuté en juin 1995 et s’est achevée en mars 1997. Depuis l’espace, on remarque bien ses 2 spirales imbriquées formées de 89 creux et 89 volumes coniques, avec des tailles croissantes quand on s'éloigne du centre. 

Retour du "land art" grâce aux satellites

Oubliée pendant plus d'une décennie, Desert Breath a resurgi sur les réseaux sociaux et dans les médias grâce aux satellites et des utilisateurs curieux de Google Earth – certains se demandant si elle n'était pas l'oeuvre d'extra-terrestres ou le portail vers un univers parallèle. Grâce à ses images d'archives, Google Earth offre la possibilité de remonter le temps et de visualiser l'évolution de Desert Breath. La 1ere image proposée date du 17 juillet 2002, la dernière correspond  au cliché acquis le 8 mars 2016 par nos satellites Pléiades. Voici les coordonnées géographiques de l'oeuvre si vous allez y faire un tour : 27°22’54.59"N, 33°37’48.46"E.

En 1997, le centre de l'oeuvre accueillait un lac, aujourd'hui évaporé. Crédits : D.A.ST. Arteam.

Le sable excavé pour créer les dépressions a servi à réaliser les cônes pleins. Crédits : D.A.ST. Arteam.

Le Souffle du désert se situe à 5 km à l'ouest de la ville touristique d'El Gouna (Egypte) et des rives de la Mer-Rouge. Crédits : Google Earth, 2016 CNES / Distribution Airbus, 2016 DigitalGlobe.

Les satellites pléiades

Lancés en 2011 et 2012, les satellites jumeaux Pléiades-1A et Pléiades-1B tournent autour de la Terre à 700 km d'altitude. A eux 2, ils sont capables de prendre des images de n'importe quel point du globe en moins de 24h à la résolution de 70 cm (rééchantillonée ensuite à 50 cm). Conçu par le CNES, ce système d'imagerie spatiale à très haute résolution est exploité par Airbus DS.

Pour les cibles :