Incendie dévastateur au Canada

Le gigantesque incendie qui sévit dans la province de l’Alberta est en passe de devenir la catastrophe la plus coûteuse du Canada. Depuis l’espace, les satellites SPOT ont pourtant permis de livrer des informations cruciales à la Sécurité civile canadienne.
Crédits: 
Airbus DS 2016.
10 Mai 2016

L’incendie qui s’est déclaré le 1er mai 2016 près de la ville canadienne de Fort McMurray, dans le nord de la province de l’Alberta, continue de progresser. Plus de 1 600 km2 de forêts ont d’ores et déjà été ravagés. Près de 100 000 personnes ont dû être évacuées de la région.

La Charte internationale "Espace et catastrophes majeures" a été déclenchée le 4 mai à 1h14 (UTC) par le Centre des Opérations du Gouvernement  de la Sécurité civile canadienne. "Moins de 18h après le déclenchement de la Charte, un des satellites SPOT a acquis une image de la zone impactée par l’incendie, raconte Claire Tinel, représentante du CNES auprès de la Charte. C’est une formidable performance, malheureusement la zone était très nuageuse à ce moment-là. " Il faudra finalement attendre le vendredi 6 mai 2016 pour obtenir une image exploitable au-dessus d’une zone d’environ 60 km sur 60 km (image ci-dessus). Le satellite SPOT 7 qui tourne autour de la Terre à près de 700 000 m d’altitude (70 fois l'altitude de croisière d'un A320) nous montre ici plusieurs foyers de l’incendie en pleine progression. Les pompiers en ont dénombré 43 au total dimanche, dont 7 totalement hors de contrôle. Ce lundi 9 mai, en fin de journée, le brasier était en perte de vitesse.



Claire Tinel, représentante du CNES auprès de la Charte internationale "Espace et catastrophes majeures". Crédits : CNES/E. Grimault.