Un chef-d’œuvre du patrimoine vu de l'espace

Les satellites Pléiades ont repéré une ville en forme de fleur posée sur la plaine alsacienne à 3km de la frontière allemande. L’œuvre fortifiée de Vauban la plus aboutie !
Crédits: 
CNES 2015, Distribution Airbus DS.
15 Septembre 2016

En 4 ans, cette ville en forme de fleur, ou d’étoile parfaite à 8 branches, est sortie de terre. Nous sommes en 1697 et Louis XIV vient de perdre, via un traité, la ville de Vieux-Brisach (en allemand Breisach am Rhein). Ni une, ni 2, il décide d'en faire construire une nouvelle pour défendre le passage du Rhin et combler le vide défensif entre Strasbourg et Mulhouse. Il envoie sur place son meilleur tacticien et architecte, Sébastien Le Prestre de Vauban, qui dessine 3 projets. Louis XIV choisit le plus complexe et le plus onéreux.

Figure de synthèse de toute l’œuvre fortifiée de Vauban, Neuf-Brisach est la seule qui représente ce qu’on nomme aujourd’hui le 3e système de défense de Vauban

Sur l'image acquise par les satellites Pléiades le 10 juillet 2015, les différents éléments du système défensif sont bien visibles : remparts, bastions... En multipliant les obstacles, l’avancée de l’ennemi vers le corps de place est ralentie.

L'organisation interne de la ville autour de la place d'Armes, centrale, saute aussi aux yeux : les rues sont parallèles et perpendiculaires les unes aux autres, les habitations sont regroupées en îlots (48 au total). Les casernes sont placées contre les remparts afin que les soldats soient immédiatement sur le front en cas d’attaque.

Bombardée et détruite à 75 % par les allemands en 1870, puis à 85 % par les américains en 1945 (alors que les allemands avaient quitté la ville), la ville de Neuf-Brisach est aujourd’hui restaurée et compte près de 2 000 habitants. Elle est l'une des 12 fortifications de Vauban inscrites depuis 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Durant les journées du patrimoine, les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2016, l'office du tourisme du Pays de Brisach propose d'en faire le tour, sous la houlette et les explications de guides costumés (2,5 € pour les adultes, gratuit pour les moins de 12 ans).

Neuf-Brisach en plan large. Image acquise par les satellites Pléiades le 10 juillet 2015. Le zoom présenté en accroche a été tourné de 91° pour respecter la verticalité des bâtiments. Crédits : CNES 2015, Distribution Airbus DS.

Projet de Vauban pour Neuf-Brisach : une place à corps d’enceinte double et tours bastionnées. Crédits : Musée Vauban, Neuf-Brisach.

En savoir plus :