Retourner à la liste

Technicien instrumentation / mesures physiques - H/F réf: 094T2019ST

Description

Les satellites sont les fers de lance de la télécommunication moderne, de l’observation de la terre et du ciel. Cependant, la réussite des missions spatiales peut être compromise par la contamination moléculaire, c’est-à-dire par l’ensemble des molécules organiques provenant des matériaux constitutifs du satellite ou du véhicule spatial, de la propulsion et de l’activité humaine à bord.

En effet, parce qu’elle est susceptible d’aveugler partiellement les instruments d’observation, de détériorer les propriétés thermooptiques des revêtements de contrôle thermique et de nettement dégrader la performance des panneaux solaires, la contamination moléculaire est un risque considérable qui doit être maîtrisé à chaque étape du cycle de vie du satellite depuis sa conception jusqu’au suivi de la mission.

Deux défis importants doivent être relevés dans ce domaine :
(i) la caractérisation des propriétés de contamination (dégazage et réémission) espèce par espèce en vue de valider les modèles physiques et d’alimenter les prédictions en vol d’une part,
(ii) la détermination des mécanismes de contamination induits par le rayonnement UV : fixation des molécules, photolyse et dégradation des propriétés optiques d’autre part.

Afin de répondre à ces enjeux, le CNES a débuté la mise en place, lors d'un précédent stage, d’une technique de caractérisation in situ et en temps réel des films de contaminants basée sur le couplage des mesures FTIR (spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier), des mesures de microbalances à quartz (évaluation de la masse déposée) et de l’analyse par spectrométrie de masse.

Les premiers résultats ayant été très encourageants, vous devrez :
• valider la mise en place de ce banc d’analyse unique (chaîne de mesure, protocole, automatisation, régulation…)
• mener des campagnes de caractérisation de matériaux utilisés en vol (identification des molécules émises, déposées et réémises à différentes températures en fonction des températures de dégazage des matériaux utilisés)
• implémenter de nouvelles fonctionnalités (source UV, ellipsométrie, chaîne de mesure supplémentaire…)

L’intérêt de cette étude est de réduire l’impact de la contamination moléculaire en adaptant l’environnement thermique des instruments en vol en fonction des matériaux mis en œuvre et d’adapter la stratégie d’assemblage en fonction des molécules émises et déposées.

Profil

BAC +2  ou 3 (BTS,DUT ou License )
IUT / Licence pro / BTS avec de solides connaissances en mesures physiques et instrumentation. Des connaissances en vide et caractérisations physico-chimiques des matériaux seraient appréciées.

Description de la structure

Non renseigné

Répondre à l'offre Retourner à la liste