Retourner à la liste

Synthèse de HEDM polyazotés en flux

Description

L'accès aux ergols de type HEDM (matériaux à haute densité énergétique) est une condition nécessaire à la réussite des futurs lanceurs européens. Parmi les différents HEDM, nous avons identifié des cibles polyazotées cycliques. Actuellement le laboratoire a mis au point une forme plus carbonée de la molécule cible. L'objectif de la thèse sera de "déshabiller" l'ergol potentiel, en s'aidant de méthodes en flux, particulièrement adaptées pour la manipulation de dérivés réactifs. La personne recrutée devra ainsi transférer les méthodes en batch ayant conduit au précurseur énergétique vers la fluidique, mettre au point des méthodes permettant d'en intensifier la production à l'échelle de la dizaine de grammes, et converger vers les HEDM-cibles.

La thèse, co-financée par le CNRS, sera menée au sein du LHCEP, qui est une unité mixte académique/industrielle (UCBL, CNRS, CNES, ArianeGroup). L’unité dispose de laboratoires de synthèse modernes (Université Claude Bernard, Site de la Doua, Bâtiment Raulin, 5ème étage) avec tout l'équipement nécessaire à l’étude de ces nouveaux composés (DSC, bombe calorimétrique, tests de sensibilité au choc et à la friction), ainsi que les postes de travail en modélisation. Son cœur de compétence est dans la chimie des dérivés polyazotés riches en azote. La thèse offrira donc une formation en synthèse organique - ici appliquée au domaine de l'énergie.

Profil

Master en chimie organique

Description de la structure
Laboratoire d'accueil : LHCEP, UMR 5278
Directeur(rice) de thèse/recherche : mmanuel Lacôte
E-mail du directeur(rice) de thèse/recherche : emmanuel.lacote@univ-lyon1.fr
Responsable Cnes de l'offre : LABARTHE Emilie

Pour postuler à cette offre, nous vous invitons à vous rapprocher du directeur/rice de thèse et compléter avec son aide la partie cofinancement  du formulaire en ligne (Répondre à l’offre)  pour le 1er avril 2019.

Répondre à l'offre Retourner à la liste