Retourner à la liste

Metasurface et source reconfigurables bande étroite

Description

Les métamatériaux sont étudiés par la communauté scientifique depuis plusieurs années avec une attention particulière sur les méta-motifs 2D ou 3D. Dans le domaine des antennes, ces matériaux structurés ont été principalement utilisés comme surface magnétiques, surfaces filtrantes pour les ondes de surfaces ou antenne elle-même. Le principal inconvénient de ces matériaux est son comportement bande étroite. Des recherches récentes ont démontrées qu’il était possible de modifier la réponse des métasurfaces en rajoutant sur les motifs, un film sensible à une tension de commande ou en disposant des composants actifs entre eux.

Plus récemment le CEA Leti a développé une nouvelle approche, à travers une thèse, afin de modifier les performances d’une métasurface, en insérant des moyens de contrôles sur sa face arrière ainsi que sur l’excitateur. La proposition, ici faite, s’inscrit dans la continuité de ces travaux, entamés au sein du laboratoire LAPCI, avec un développement spécifique autour des métasurfaces massivement accordables. En effet, il a été démontré que le couple métasurface/excitateur devait faire l’objet d’une conception/optimisation conjointe lorsque la métasurface et/ou l’excitateur étaient compacte voire miniature.

L’objet de cette thèse est d’étudier cette interaction à travers la notion d’impédance de charge et de réaliser un démonstrateur final d’une métasurface reconfigurable de plusieurs centaines d’éléments actifs.

L’intérêt majeur est d’envisager l’usage de métamatériau ultracompact réglable afin de miniaturiser l’encombrement d’une antenne placée à proximité d’un plan réflecteur.

Le deuxième point majeur concerne la possibilité de contrôler en fonction de la fréquence le dispositif complet (par nature bande très étroite) sur une bande de fréquence de plusieurs dizaines de pourcent.

Durant cette thèse le/la doctorant(e) sera amené(e) à développer la modélisation théorique du dispositif proposé et validera les performances attendues à travers des campagnes de simulations électromagnétiques 2D et/ou 3D. Il/elle sera en charge de faire réaliser les démonstrateurs retenus et effectuera les mesures des dispositifs dans les moyens d’essais du CEA-Leti et du CNES (chambre anéchoïde).

Le/la doctorant(e) sera intégré(e) au sein du Laboratoire Antenne, Propagation et Couplage Inductif à Grenoble. Il/elle fera partie de l’équipe de recherche (permanent, doctorants et non permanents) et sera encadrée par un ingénieur-chercheur du laboratoire. Le/la doctorant(e) sera amené à présenter ses travaux lors de congrès et colloques nationaux et internationaux.

Profil

MAster Telecom ou traitement du signal avec des options hyperfréquences, antennes, micro-ondes

Description de la structure
Laboratoire d'accueil : Laboratoire Antennes, Propagation et Couplage Inductif du CEA-LETI
Directeur(rice) de thèse/recherche : BORIES Serge
E-mail du directeur(rice) de thèse/recherche : serge.bories@cea.fr
Responsable Cnes de l'offre : DAQUIN Priscilla

Pour postuler à cette offre, nous vous invitons à vous rapprocher du directeur/rice de thèse et compléter avec son aide la partie cofinancement du formulaire en ligne (Répondre à l’offre)  pour le 1er avril 2019.

Répondre à l'offre Retourner à la liste