Retourner à la liste

Laser stabilisé en fréquence pour tests sol du payload de la mission LISA

Description

Nous menons au laboratoire SYRTE une activité de R&D dédiée à la stabilisation de lasers Telecom, triplés en fréquence, sur des transitions hyperfines de l’iode dans le domaine vert du spectre électromagnétique. Les configurations instrumentales mises en jeu sont très compactes et majoritairement fibrées, adaptées à des applications embarquées. Une des applications d’ores et déjà identifiée est l’utilisation pour les tests sol de la mission spatiale LISA, dédiée à la détection d’ondes gravitationnelles dans l’espace. Cette mission de type L3 est adoptée par le consortium ESA / NASA pour voler à l’horizon 2034.

Le laboratoire prévoit de fournir d’ici 2 à 3 ans un dispositif stabilisé en fréquence, basé sur un laser à 1064 nm (longueur d’onde nominale de la mission spatiale), asservi en phase sur un laser Telecom, lui-même stabilisé en fréquence sur l’iode. Ce dispositif laser de référence « Telecom/Iode » sera totalement fibré et sera relié au laser à 1064 nm par un maillon de doublage de fréquence. Le laser triplé en fréquence, qui a fait l’objet de brevets soutenus par le CNRS, à atteint un niveau de maturité largement suffisant pour pouvoir être à la base d’un dispositif transportable pour répondre à des besoins de tests sol pour LISA.

Le travail de thèse vise à développer un banc de spectroscopie sub-Doppler compact et fibré, qui sera associé à un nouveau banc laser triplé utilisant un laser émettant au voisinage de 1596 nm, ainsi que l’opération de doublage de fréquence pour relier ce laser Telecom au laser nominal de la mission LISA. Le volume du dispositif optique visé n’excédera pas 10 l.

Profil

Les connaissances requises pour mener ce travail de thèse sont : l'optique de base et l'optique non linéaire, la spectroscopie atomique, l’électronique analogique de base. La connaissance de logiciels informatiques (SolidWorks, Python/Matlab) sera appréciée. La maitrise de l’anglais est indispensable.

La spécialité master envisagée (un stage de stage de M2 sera déposé) est LUMI.

"Les domaines complémentaires, de la photonique, de la physique atomique et moléculaire sont abordés sur un plan à la fois fondamental et appliqué : super-résolution en imagerie, détection ultime de composants en photonique et en spectroscopie, mesure temps/fréquence par horloge atomique ultra-stable…"

Description de la structure
Laboratoire d'accueil : SYRTE
Directeur(rice) de thèse/recherche : Acef ouali
E-mail du directeur(rice) de thèse/recherche : ouali.acef@obspm.fr
Responsable Cnes de l'offre : LEVEQUE Thomas

Pour postuler à cette offre, nous vous invitons à vous rapprocher du directeur/rice de thèse et compléter avec son aide la partie cofinancement du formulaire en ligne (Répondre à l’offre)  pour le 1er avril 2019.

Répondre à l'offre Retourner à la liste