Retourner à la liste

Bilan de masse des glaciers himalayens par imagerie optique haute fréquence temporelle réf:T2018SI051

Description

A l’échelle globale, la fonte des glaciers continentaux autres qu’en Antarctique et au Groenland est responsable de 20% à 30% de la hausse du niveau moyen des océans. Les enjeux scientifiques, économiques et sociétaux liés aux glaciers sont nombreux et justifient leur observation et leur étude à l’échelle globale de façon aussi complète que possible. Pour ce faire, les séries temporelles d’images optiques basse et moyenne résolution sont un complément des observations in situ (limitées à quelques glaciers accessibles) et de l’imagerie haute résolution encore inadaptée à un suivi global et fréquent des glaciers sur de longues durées.
Les travaux menés actuellement au LEGOS vérifient sur plusieurs massifs que la variabilité interannuelle du bilan de masse des glaciers est très nettement pilotée par la dynamique d’enneigement diagnostiquée par les imageurs satellitaires.

Ce stage a pour objectif d'évaluer la cohérence des données des 3 satellites successifs SPOT/VEGETATION (1998/2014), PROBAV(2013/) et Sentinel 3 (2015/) pour le suivi de l’enneigement et du bilan de masse des glaciers Himalayens. Il se déroulera au LEGOS (Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales), Unité Mixte de Recherche ayant pour tutelles le CNRS, l'IRD, le CNES et l’UPS où il contribuera aux travaux scientifiques de la nouvelle équipe ECHOS qui étudie la Cryosphère et l'Hydrologie à partir d'observations satellitaires;

Profil

Etudiant en dernière année d’école d’ingénieur ou M2

Description de la structure

Répondre à l'offre Retourner à la liste