25 Janvier 2024

[Lanceurs] Le BSB, un atout pour la montée en cadence d’Ariane 6

En cours de construction sur la zone des propulseurs à poudre du Centre Spatial Guyanais, le bâtiment de stockage des boosters (BSB) pourra accueillir jusqu’à 12 propulseurs immédiatement disponibles pour être intégrés sur le lanceur. Présentation de ce bâtiment de stockage d‘envergure.
is_lanceurs_bsb_structure.jpg
Construction de la structure métallique du BSB. Crédits : CNES

Il s’agit d’une installation essentielle pour accompagner la montée en cadence rapide d’Ariane 6 après le vol inaugural prévu cet été. Le bâtiment de stockage des boosters (BSB) viendra compléter durant l’année 2024 les infrastructures sol de l’ELA-4. Le BSB est un hangar technique dans lequel les propulseurs seront entreposés après leur préparation, en attendant d’être transportés sur la zone de lancement et intégrés sur le corps central du lanceur. Le bâtiment, de grande dimension (60 m de long, 28 m de large, 32 m de haut), pourra stocker jusqu’à 12 boosters en même temps, répartis en 2 rangées de part et d’autre du hangar. Ce seront principalement les ESR d’Ariane 6, mais deux emplacements pourront également accueillir les propulseurs A1A du lanceur Vega C. Les boosters seront transportés par un fardier qui pénétrera à l’intérieur du bâtiment et les déposera sur leur poste de stockage.

Le BSB permettra de mettre à disposition des boosters à poudre pour différents lancements. C’est un espace logistique indispensable pour pouvoir assurer des cadences de lancement importantes. 

Véronique Montes-Coulomb, chef de projet infrastructures au CNES

Des contraintes très fortes à prendre en compte

Le BSB sera le plus grand bâtiment de stockage d’équipements pyrotechniques dans un pays européen. Cette spécificité impose des contraintes très fortes en matière de sécurité. Son emplacement, calculé par la sauvegarde du CSG, est ainsi situé au bout d’une route de 850 m de long. Autre particularité, il devra supporter des charges au sol très importantes : chaque ESR pèse 140 t, et le convoi avec le fardier atteint 330 t. « Nous avons un système de fondations très robuste, explique Véronique Montes-Coulomb. Le bâtiment s’appuie sur une forêt de 256 pieux de 12 à 23 m de long, pouvant chacun recevoir une charge de  149  t. Et au-dessus, la dalle de béton atteint 60 cm d’épaisseur. » Parallèlement, à l’intérieur du bâtiment, un système de rails permettra de déplacer les boosters entre le fardier et les postes de stockage. Cet interface entre 2 systèmes de rails devra atteindre un niveau de précision extrêmement fin , de l’ordre de 0,5 mm. Pour 2 emplacements pouvant recevoir alternativement les ESR d’Ariane 6 ou les A1A de Vega, un outillage mécanique spécifique a été développé pour passer d’une configuration à l’autre. La construction de ce bâtiment de très grande capacité sera achevée à l’été 2024 . Après la livraison prévue à la mi-août, le BSB passera une campagne de qualification technique.

Pour la qualification technique du bâtiment, nous allons simuler son fonctionnement dans toutes les configurations avec des maquettes de boosters. Il faut pour cela tester les 2 fardiers sur les 12 postes de stockage.

Philippe Curot, chef de projet CADENCE A6 

Ces opérations devraient durer 2 mois après la réception du bâtiment. Ensuite, le BSB sera opérationnel pour la réception des premiers boosters à partir d’ octobre 2024.


Le saviez-vous 

Le BSB est construit par le CNES sous maîtrise d’ouvrage de l’ESA. Son exploitation sera ensuite assurée par ArianeGroup. Le chantier répond à des critères environnementaux exigeants en matière de limitation des impacts et des rejets et de protection de la biodiversité. A cet effet, deux sociétés indépendantes mandatées par ArianeGroup réalisent un suivi permanent des travaux pour s’assurer du respect des différentes réglementations environnementales.

is_illustration-serie-lanceurs.jpg
Lanceur - image d'illustration Crédits : Alena Butusava

Série lanceurs

Qu’on les nomme lanceurs ou fusées, cette activité du CNES - qui contribue à garantir l’accès autonome à l’espace de la France et de l’Europe - est en constante évolution. Nous vous proposons de découvrir son actualité via une série d’articles. Vous y lirez tous les détails sur le nouveau lanceur Ariane 6 et sa base de lancement et vous familiariserez avec les innovations et ruptures technologiques qui nourriront les futurs programmes à l’horizon 2030.