27 Juin 2022

[Lanceurs] Essais combinés : Ariane 6 en route vers la qualification

C’est un moment essentiel qui permettra de valider que les éléments sol et bord du nouveau lanceur européen fonctionnent ensemble conformément à ce qui est prévu. Avec un transfert en zone de lancement dans les prochaines semaines, les essais combinés ouvrent la voie à l’exploitation opérationnelle d’Ariane 6.
is_lanceurs_essais_bras_cryo.jpg
Essais d'ouverture de fermeture des bras sur l'ELA-4 Crédits : CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG/P. Baudon/P. Piron

Sur la zone de lancement de l’ELA-4, la préparation du système de lancement d’Ariane 6 en vue du premier vol opérationnel entre dans sa toute dernière phase. Pendant quelques mois, sous la responsabilité de l’ESA, les équipes du CNES et d’ArianeGroup déroulent en conditions réelles et dans de multiples configurations les différentes opérations d’un lancement, depuis l’acheminement des éléments du lanceur vers la zone de lancement jusqu’à l’allumage du moteur Vulcain 2.1 et la simulation d’un tir. Ces essais ont pour objectif de faire fonctionner ensemble les segments sol et bord qui ont été développés séparément par le CNES et par ArianeGroup, de qualifier les interfaces, et de corriger d’éventuels problèmes résiduels avant le premier vol FM1. 

Les essais combinés consistent à raccorder le lanceur au sol, s’assurer qu’on est capable de communiquer avec lui, l’alimenter électriquement et en fluides conventionnels, le remplir en oxygène et hydrogène liquides, et lui permettre de basculer en autonomie pour le décollage.

Frédéric Munos, sous-directeur des développements sol au CNES

Eléments réels du lanceurs

Le programme des essais combinés démarre avec le transfert du corps central d’Ariane 6 en position horizontale du bâtiment d’assemblage lanceur (BAL) à la zone de lancement (ZL). « Le corps central est verticalisé sous le portique mobile et assemblé mécaniquement en configuration A64 avec 3 maquettes de propulseurs à poudre et un vrai propulseur inerte », explique Frédéric Munos. Ensuite, le composite supérieur est acheminé à son tour en ZL sur le véhicule upper composite trailer (UCT), hissé avec le pont du portique mobile à l’aide d’ un palonnier et assemblé au corps central. Ce premier assemblage mécanique complet d’Ariane 6, l’essai CTLI ZL, comporte aussi le raccordement mécanique, électrique, et fluidique du lanceur avec les bras cryotechniques et les caissons MANG

Une fois ces opérations effectuées, plusieurs chronologies de lancement seront réalisées à partir de J-3 et comprenant  le retrait du portique mobile, le remplissage des deux étages en ergols cryogéniques, la séquence synchronisée, des allumages court et long du Vulcain 2.1, des simulations de panne conduisant à l’interruption du tir, le largage à chaud et à froid des bras et des caissons, la vidange des réservoirs. Chaque essai sera suivi de 3 semaines d’exploitation des données des mesures côté sol et côté bord. Et à l’issue de cette longue séquence, le lanceur sera qualifié pour son premier vol opérationnel.

is_frederic_munos.jpg
Frédéric Munos Crédits : CNES/Christophe Peus


Le saviez-vous

Le programme des essais combinés prévoit les étapes suivantes :
- CTLI ZL : assemblage mécanique complet du corps central et du composite supérieur sous le portique mobile et raccordement du lanceur au sol
- CTL01 : chronologie complète et allumage du moteur Vulcain 2.1 pendant 4 secondes
- CTHF : 2e chronologie et allumage du moteur Vulcain 2.1 pendant 460 secondes
- CTLO2.1 : remplissage de nuit dans des conditions thermiques plus froides et réalisation d’un tir avorté
- CTLO2.2 : largage côté oxygène des 2 liaisons cryogéniques haute et basse
La toute dernière opération des essais combinés sera de réaliser une chronologie sans ergols, avec un largage à chaud des bras et des caissons. 

is_illustration-serie-lanceurs.jpg
Lanceur - image d'illustration Crédits : Alena Butusava

Série Lanceurs

Qu’on les nomme lanceurs ou fusées, cette activité du CNES - qui contribue à garantir l’accès autonome à l’espace de la France et de l’Europe - est en constante évolution. Nous vous proposons de découvrir son actualité via une série d’articles. Vous y lirez tous les détails sur le nouveau lanceur Ariane 6 et sa base de lancement et vous familiariserez avec les innovations et ruptures technologiques qui nourriront les futurs programmes à l’horizon 2030.

Publié dans :