2 Septembre 2016

ExoMars 2016 : la trajectoire se précise !

Le 19 octobre prochain, le démonstrateur d’atterrissage baptisé Schiaparelli ExoMars se posera sur Mars après s’être séparé de la sonde orbitale TGO (Trace Gas Orbiter). Son rôle ? Valider de nouvelles technologies et montrer le savoir-faire de l’Europe pour atterrir sur Mars. Il fera aussi des mesures scientifiques. La trajectoire de la sonde vient d’être ajustée pour assurer le succès des 2 évènements du 19 octobre : l’atterrissage de Schiaparelli dans la région de Meridiani Planum et l’insertion en orbite du TGO.

Les voyants sont donc au vert : après sa séparation de l’orbiteur TGO (Trace Gas Orbiter) le 16 octobre prochain, Schiaparelli atterrira le 19 octobre, dans la région de Méridiani Planum. Schiaparelli intègre de très nombreux capteurs technologiques pour recueillir les données lors de la rentrée atmosphérique, de la descente sous parachute et de l’atterrissage du module. Il transmettra aussi pendant quelques jours les données d’une petite charge utile scientifique destinée à des études atmosphériques.

La manœuvre principale a eu lieu fin juillet pour recaler la sonde sur une trajectoire interceptant celle de Mars, suivie mi-août d’une manœuvre plus fine, pour préparer les derniers ajustements fins de trajectoire planifiés en septembre et octobre.  

une force équivalente à celle requise pour soulever une charge de 45 kg  [...] 

Silvia Sangiorgi, chef des opérations adjoint, à l’ESA  témoigne :


« Le moteur sollicité fournit une force équivalente à celle requise pour soulever une charge de 45 kg lors d’un entraînement en salle de sport et il a fonctionné pendant 52 min, ce qui représente une impulsion significative. »

Une technique ultra-précise de navigation est utilisée pour localiser la sonde à 1000 m près, à une distance de 150 millions de km de la Terre. En accumulant les données, les opérateurs espèrent atteindre une précision proche de 150 m à 150 millions de km.


Rendez-vous donc à partir du 16 octobre pour suivre la suite de l’aventure ExoMars 2016 !

EXOMARS EN VIDEO

A propos d’ExoMars

ExoMars est un programme d’exploration de Mars ayant à la fois des objectifs technologiques et scientifiques. Cette coopération entre l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et l’Agence Spatiale Russe Roscosmos  comporte les missions ExoMars 2016 et ExoMars 2020. ExoMars 2016, a été lancée le 14 mars dernier et a parcouru presque la moitié des 500 millions de km qui la sépare de la planète rouge. ExoMars 2020 sera lancée entre fin juillet et début août 2020. Le CNES participe à Exomars  par le financement d’environ 15% de ce programme de l’ESA et des contributions techniques diverses.

 lienS utiles


Trace Gas Orbiter (TGO) et Schiaparelli (Baïkonour, février 2016)
Crédit ESA


L'atterrisseur Schiaparelli (Baïkonour, février 2016)
Crédit ESA

Centre de contrôle de la mission à l'ESOC (Darmstadt)
Crédit ESA

Prochaines étapes de la mission :

  • 16 octobre :
    séparation de la Sonde TGO et de Schiaparelli
  • 17 octobre 2016 : ultimes corrections de trajectoire et préparation de la mise sur orbite
  • 19 octobre 2016 :
    allumage du moteur principal pour l’insertion du TGO sur une orbite martienne très elliptique parcourue en 4 jours et atterrissage de Schiaparelli
  • Janvier 2017 :
    début des manœuvres d’aérofreinage pour amener TGO sur une orbite circulaire à une altitude de 400 km et parcourue en un jour martien
  • 17 janvier 2017 :
    manœuvre du TGO pour atteindre une inclinaison de l’orbite à 74°
  • Novembre 2017 :
    atteinte de l’orbite circulaire pour mener les observations atmosphériques et le recueil des données
  • Décembre 2017 -  Décembre 2019 :
    mission scientifique d'étude de l'atmosphère martienne par TGO

A partir de décembre 2017, le TGO sera également à même de relayer vers la Terre, les données des véhicules de la NASA opérant à la surface de Mars, avant de prendre en charge le véhicule de la mission ExoMars 2020 dès son arrivée en avril 2021.

Publié dans : 
Pour les cibles :