Le cyclone Sandy vu par Metop-A

Sur cette image du satellite européen Metop-A prise le 28 octobre à 15h47 heure de Paris, le cyclone Sandy, dont les vents soufflent à plus de 140km/h, s’approche de la côte est des Etats-Unis qu’il a finalement abordée hier soir.
Crédits: 
Eumetsat.
30 Octobre 2012

Le bilan humain provisoire du passage de ce cyclone sur le continent nord-américain est de 13 morts, s’ajoutant aux 67 victimes déjà déplorées dans les Caraïbes.

Sur le plan matériel, des milliers de foyers restent encore privés d’électricité, et du fait de la forte urbanisation des régions traversées, Sandy pourrait s’avérer la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire des Etats-Unis.

À New York, 7 tunnels du métro ont été inondés, un événement que le réseau de transport en commun n’avait jamais connu en 108 ans d’existence.

Les estimations provisoires des dégâts vont de 10 à 20 milliards de dollars.

Outre ses capacités d’imagerie mises ici en évidence, Metop-A héberge le sondeur atmosphérique IASI conçu par le CNES avec pour fonction première de fournir des profils de température et d’humidité utiles aux prévisions météo et à la détection d’éléments chimiques dans l’atmosphère

Fruit de 15 ans de recherche et développement, IASI fournit des données 2 fois plus précises que celles des générations précédentes, et ce sur une tranche d’atmosphère épaisse de 20 km, où se produisent l’essentiel des phénomènes météo.

Au sujet du cyclone Sandy :